Désarmement nucléaire : vote historique à l’ONU.

L’assemblée générale de l’ONU a adopté le 24 décembre 2016, par 113 voix pour, 35 contre et 13 abstentions (voir détail des votes ci-dessous), une résolution (texte joint en anglais) (L41)  , visant à faire progresser les négociations pour le désarmement nucléaire. Par ce texte, l’Assemblée générale décide de tenir en 2017 une Conférence des Nations-Unies afin de négocier un instrument juridiquement contraignant d’interdiction des armes nucléaires.

A l’initiative de cette résolution, un groupe trans-régional d’États : Autriche, Brésil, Irlande, Mexique, Nigeria, Afrique du Sud. Ces pays pourraient être appelés à jouer un rôle important dans la conférence à venir.

On remarque sans grande surprise que les 5 membres permanents du Conseil de sécurité (sauf la Chine) on voté contre. Ainsi qu’Israël, et un bon nombre de pays membres de l’Union européenne, dont l’Allemagne, l’Espagne ou la Grèce et des pays de l’Est de l’UE. A noter qu’un certain nombre de pays n’apparaissent pas dans les listes de vote.

Il sera important de suivre la mise en œuvre de cette résolution ainsi que les décisions qui seront prises en particulier par la nouvelle administration des États-Unis et par la Russie (qui détiennent à elles deux plus de 14 000 armes soit 93 % des armes nucléaires dans le monde). Trump et Poutine ont très récemment annoncé un renforcement de leur arsenal, dans l’esprit d’un processus déjà engagé au niveau international et auquel la France participe très concrètement au point de se préparer à un doublement du budget de la dissuasion nucléaire à l’horizon 2025. On voit cependant, grâce au vote de cette résolution (et ce n’est pas le premier vote révélateur), que la grande majorité des pays du monde s’opposent aux armes nucléaires.

Liste (en anglais) des « co-sponsors » de la résolution: Angola, Austria, Bahamas, Belize, Brazil, Burundi, Cabo Verde, Chile, Costa Rica, Democratic Republic of the Congo, Dominican Republic, Ecuador, Egypt, El Salvador, Fiji, Grenada, Guatemala, Guinea-Bissau, Honduras, Indonesia, Ireland, Jamaica, Kenya, Liberia, Libya, Liechtenstein, Malawi, Malaysia, Malta, Marshall Islands, Mauritania, Mexico, Namibia, Nauru, New Zealand, Nigeria, Palau, Panama, Papua New Guinea, Paraguay, Peru, Philippines, Saint Lucia, Saint Vincent and the Grenadines, Samoa, San Marino, Sierra Leone, South Africa, Sri Lanka, Swaziland, Thailand, Trinidad and Tobago, Tuvalu, Uruguay, Venezuela, Viet Nam, Zambia.

Liste des 35 pays ayant voté NON : Andorra, Australia, Belgium, Bosnia, Bulgaria, Canada, Croatia, Czech Republic, Denmark, France, Germany, Greece, Hungary, Iceland, Israel, Japan, Latvia, Lithuania, Luxembourg, Micronesia, Monaco, Montenegro, Norway, Poland, Portugal, Republic of Korea, Romania, Russia, Serbia, Slovakia, Slovenia, Spain, Turkey, United Kingdom, United-States.

Liste des pays qui se sont abstenus : Arménia, Belarus, China, Finland, India, Mali, Morocco, Nicaragua, Sudan, Switzerland, Uzbekistan.

Publicités

3 réflexions sur “Désarmement nucléaire : vote historique à l’ONU.

  1. La Chine s’est abstenue donc pas de vote unanime des 5 permanents au CS, du mal à changer dans nos têtes nos représentations. La question multilatéralisme/unilatéralisme doit être reformulée pour que la France rejoigne immédiatement le camp des abolitionnistes de la Bombe. Ainsi sommes nous aptes à mettre en œuvre une République française pacifiste qui renonce vraiment immédiatement à la bombe atomique et rejoindrait ainsi les 123 pays dans un nouveau traité d’abolition et de dissuasion du suicide nucléaire (c à d que la question unilatéralisme/multilatéralisme est alors tranchée par renversement de la position française et donc par effet d’entrainement de ses alliés ou affidés puisque la France a osé faire pression sur le vote d’autres Etats) , une République qui porte une COP 23 intégrant les effets des armes et des guerres dans les pollutions et réchauffement de la planète, une République qui invente une défense citoyenne alternative garante d’une politique de Paix. Ces questions seront elles posées ou abordées à hauteur des enjeux notamment dans les campagnes d’élections nationales lancées ?
    Bonne fin d’année et le meilleur pour les suivantes par optimisme de la volonté…

    J'aime

    1. Merci pour la correction. Je suis allé trop vite. Mes représentations vont cependant très bien…
      Nous ne sommes pas partis pour que ces questions soient vraiment dans les confrontations de 2017… Raison de plus pour alimenter le débat et nourrir des idées pour une alternative. Bonnes fêtes et bonne année ! JF

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s